La Fédération algérienne de football a un nouveau président en l’occurrence Djahid Zefizef. Fraîchement élu, il a définitivement enterré tout espoir concernant le match barrage de coupe du monde. 

Comme tout le monde le sait, la FAF a désormais un nouveau président en la personne de Djahid Zefizef. Ce dernier en duel avec Serrar a raflé la majorité des suffrages pour terminer le mandat de l’ancien président Amara. Quelques minutes après son élection, il a pris la parole pour parler de sa victoire et a répondu à quelques questions de journalistes présents sur place.

Zefizef clos le débat

D’ailleurs, le nouveau patron de l’instance de Dely Brahim n’a pas échappé à la question relative au fameux match du Cameroun. Le concerné a eu au moins le mérite de fermer définitivement le dossier et a déclaré : « On n’avait pas un dossier en béton et fourni de preuves directes. Il vaut mieux donc se focaliser sur la CAN 2023 et surtout la coupe du monde 2026. »

Cette sortie met donc un terme au peu d’espoir qui restait chez les supporters de l’équipe nationale concernant un verdict positif pour l’Algérie dans ce dossier. Il n’y avait absolument aucune preuve irréfutable que Gassama a été corrompu et qu’il a eu un rôle à jouer dans l’élimination des Verts. Oui,il n’a pas été correct mais face à l’absence de preuves, ce dossier est désormais clos une bonne fois pour toutes. Il n’y pas longtemps c’est Belmadi qui assurait que l’Algérie avait un dossier en béton mais finalement il n’en est rien du tout.