Le groupe médiatique qatari beIN sports a cru savoir la décision de la FIFA dans le dossier du match Algérie-Cameroun dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Qu’en est-il réellement ?

Fédération algérienne de football avait entrepris, sur recommandations de ses conseils juridiques, une demande à la Fifa à l’effet de faire examiner le dossier de réclamation introduit au sujet de la rencontre, par la Commission d’arbitrage de la Fifa, seule habilitée à mettre la lumière sur l’impartialité de l’arbitre du match.

Les preuves impliquant l’arbitre Bakary Gassama sont au niveau de la commission de discipline. Dans un communiqué publié, la FAF avait affirmé que « cette demande était motivée par le fait que le dossier de réclamation introduit s’appuie sur un argumentaire et des considérations techniques liées à l’arbitrage qui nécessitent un examen de la part d’une structure spécialisée ».

beIN sports rectifie son erreur

Ce lundi à l’annonce des sanctions prononcées par la FIFA à l’encontre de l’Algérie, la chaîne qatarie beIN sports a publié une alerte info sur sa chaîne d’information contenu affirmant que le recours déposé par la FAF a été rejeté. Une information qui est néanmoins fausse, puisqu’elle a été vite rectifiée sur la chaîne. La FIFA n’a donc pas encore tranché sur le dossier contrairement au match ayant opposé l’Égypte au Sénégal qui ne se rejouera pas officiellement.

Il est important de savoir que dans le cas où le verdict attendu ne sera pas favorable à l’équipe nationale, la FAF est disposée à saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) de Lausanne, a indiqué à l’agence de presse algérienne un membre du Bureau fédéral de la FAF.