Comme rapporté précédemment, la Fédération internationale de Football a décidé de sanctionner l’Algérie suite aux dépassements ayant émaillé la rencontre des éliminatoires face au Cameroun. 

C’était dans l’air et désormais officiel, la FIFA vient de sanctionner l’Algérie d’une amande et ce en application de l’article 16 du code disciplinaire de l’instance mondiale. Cette sanction fait suite au rapport accablant rédigé par le Gambien Bakary Gassama.

Sanction de la FIFA

La Fédération internationale a ainsi infligé une amende de 3 000 francs suisses (un peu moins de 3000 euros) à la Fédération algérienne pour diverses infractions liées à l’ordre et à la sécurité de la rencontre face au Cameroun dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. La FIFA dans son communiqué qu’il s’agit de « jets d’objets » et de « fumigènes ».

Outre la sentence prononcée contre l’Algérie, une cinquantaine de rencontres ont été concernées par des sanctions semblables, pour des « incidents survenus lors de la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 au premier trimestre de cette année ».

La FIFA a expliqué que « conformément à la position de tolérance zéro de l’instance contre la discrimination et la violence dans le football, un certain nombre d’associations membres ont été sanctionnées en raison du comportement abusif de leurs supporters respectifs ».

Verdict attendu pour les prochains jours

Il est important de souligner que cette sanction de la commission de discipline de la FIFA n’a rien à voir avec le recours déposé par la FAF qui est étudié par Commission d’arbitrage de la même instance. Le verdict final devrait être rendu dans les prochains jours. Malgré les chances minimes de voir le match Algérie-Cameroun rejouer, les Algériens gardent toujours espoir.