Après la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) qui a pris la défense de l’arbitre Bakary Gassama, c’est au tour de la fédération gambienne (GFF) d’intervenir pour défendre Gassama et réagir aux dernières déclarations de Djamel Belmadi.

Dans un communiqué rendu publique, ce mercredi après-midi, la Fédération gambienne de football (GFF) a dénoncé les attaques et les critiques des Algériens contre l’arbitre gambien Bakary Gassama qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre à cause de son arbitrage scandaleux face au Cameroun.

« La Fédération Gambienne de football (GFF) souhaite informer ses parties prenantes et le grand public qu’elle suit avec une vive préoccupation les attaques verbales continues lancées contre la personne de l’arbitre gambien de la FIFA, M. Bakary Papa Gassama, par Les ressortissants algériens à travers les différentes formes de médias, depuis qu’il a officié la défaite 2-1 de l’Algérie contre le Cameroun lors des qualifications de la coupe du monde de football Qatar 2022 jouées le 29 mars 2022 », écrit la fédération dans son communiqué.

Nouvelle plainte contre Belmadi

L’instance de football gambien, a fait savoir qu’une plainte formelle a été officiellement déposée au niveau de la FIFA et de la CAF. « La Fédération a déposé une plainte formelle à la Fédération algérienne de football à ce sujet et a formellement demandé à la FIFA et à la CAF d’ouvrir des enquêtes et des procédures disciplinaires contre l’entraîneur en chef de l’équipe nationale de football d’Algérie M r. Djamel Belmadi pour ses remarques sur un clip vidéo et sur une télévision algérienne ».

La Fédération gambienne rapporte dans le même communiqué sa demande aux responsables de la FAF de faire une déclaration publique et demander des excuses à Gassama et la GFF, après les dernières déclarations de Djamel Belamdi. « Sur la base de ce qui précède, nous avons également demandé à la fédération algérienne de faire une déclaration publique condamnant les actions de M. Belmadi et toutes les attaques verbales contre M. Gassama par les Algériens et de prendre toutes les précautions nécessaires pour retenir leur officia Les nationaux et les nationaux de faire d’autres remarques négatives et menaces contre la personne de monsieur Gassama. Sinon, leur fédération sera tenue responsable et complice de tout mal qui pourrait lui arriver ». en ajoutant : « En conclusion, le GFF souhaite s’assurer qu’ils sont en contact constant avec Papa et que toutes les précautions de sécurité sont en place pour le tenir à l’écart des risques lorsqu’il rentre chez lui après une mission à l’étranger ».