Après la défaite de l’Algérie face au Cameroun, mardi passé au stade Mustapha-Tchaker de Blida (1-2), dans le cadre du match retour des barrages à la Coupe du monde-2022 au Qatar, le sélectionneur Djamel Belmadi etait fondu en larmes et il était inconsolables au coup de sifflet final de l’arbitre Gambian, Bakary Gassama.  

L’image triste de Djamel Belmadi fait le tour des réseaux sociaux depuis mardi soir et illustre la grande désillusion d’un homme, après cette élimination amère face aux Lions Indomptables. Plusieurs techniciens et anciens joueurs de la balle ronde apportent leur soutien à Djamel Belmadi. C’est le cas également pour l’ancien attaquant international français, Nicolas Anelka qui apporte publiquement son soutien à Djamel Belmadi.

Très proche du sélectionneur des Verts, Nicolas Anelka s’est dit triste et dépité par la situation de son ami, Djamel Belmadi qui ne mérite pas selon lui, un tel sort. Lors des déclarations sur RMC, Nicolas Anelka souhaite voir Djamel Belmadi poursuivre sa mission avec les Verts. « Si Djamel il a dit qu’il partira sans la qualification, alors il le fera. S’il part, il laissera un grand vide. Car qui va le remplacer ? Même eux ne le savent pas », a déclaré Anelka pour RMC.

En poursuivant ses déclarations, l’ancien buteur de Chelsea estime que Djamel Belmadi a beaucoup donné pour l’Algérie et qu’il est triste de le voir dans cette situation. « Djamel, il a tellement donné pour son pays, il en est tellement fier, qu’il donnerait sa vie. Quand on le voit comme ça, c’est triste. Moi, j’étais triste. A une minute près, il avait réussi son challenge. Il a tellement changé l’image du jeu algérien. Il a tellement souffert par rapport à ce qui s’est passé que je comprendrais sa décision s’il venait à arrêter », a ajouté Nicolas Anelka.