Cheraf Eddine Amara vient d’annoncer en conférence de presse qui se tient en ce moment au siège de la Fédération algérienne de Football sa démission de son poste suite à l’élimination de l’Algérie de la Coupe du monde 2022 au Qatar. 

C’était dans l’air et désormais officiel, Charaf Eddine Amara n’est plus président de la Fédération algérienne de Football. Très contesté suite au parcours mitigé des Fennecs lors de la Coupe d’Afrique des nations et l’élimination dramatique des barrages de la Coupe du monde, Amara a fini par jeter l’éponge ce jeudi 31 mars. Il est important de noter que tout le bureau fédéral a également démissionné.

 » On me demande d’acheter des arbitres. Je n’engagerais jamais l’Algérie dans un processus immoral, illicite et illégal comme celui-ci. En tant que président de Fédération et président de la commission d’arbitrage, j’assume de ne pas faire cela quitte à risquer l’élimination en Coupe du Monde », a-t-il dit en conférence de presse.