Mis à l’écart depuis plus de 5 mois, l’attaquant de l’OGC Nice, Andy Delort s’est expliqué, ce mercredi, sur son retrait de la sélection algérienne et sa mise à l’écart par le sélectionneur national Djamel Belmadi. 

Invité dans l’émission « Rothen s’enflamme » sur RMC Sports, Andy Delort s’est expliqué sur sa décision de mettre une pause sur la sélection algérienne pour se consacrer à son club. Malgré la séparation brutale, Andy Delort dit n’avoir pas mis « une croix rouge » à l’équipe nationale. « C’est vrai que ça m’a fait énormément de mal mais je respecterai toujours la sélection et les algériens. J’arrivais à Nice avec beaucoup de concurrence… Je n’ai pas fait une croix sur la sélection algérienne », a-t-il déclaré.

Delort remercie les Algériens

Dans son intervention, Andy Delort a tenu également à remercier les Algériens pour leur soutien. « Je remercie également les nombreux supporters algériens qui m’ont envoyé beaucoup de messages de soutien », dit-il encore. Delort joue-t-il « la sympathie » pour forcer son retour ? Il faut dire que c’est une bataille perdue d’avance, puisque Djamel Belmadi a classé son dossier et ne fera pas machine arrière… Le Franco-Algérien ne fera jamais son retour tant qu’il est à la tête de la sélection nationale.

Pour rappel, Andy Delort avait informé Djamel Belmadi de prendre une année pour se consacrer uniquement à son club et mettre l’équipe nationale entre parenthèse. Un comportement que le coach national n’a pas accepté et à partir de là, il n’a plus joué sous le maillot des Fennecs.