L’élimination en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), jeudi passé face à l’Egypte (0-0, tab 1-3) a provoqué une grosse crise dans le vestiaire du Cameroun, pays hôte de la compétition. 

Selon les médias français, rien ne va plus chez les Lions Indomptables après leur défaite face aux Pharaons. Après une série de quatre victoires de suite et un match nul dans cette compétition, les choses ont pris une autre tournure chez les Camerounais à quelques semaines des deux matchs barrages de la Coupe du Monde 2022 face à l’Algérie, les 23 et 28 mars prochain.

Le capitaine Vincent Aboubakar, était le premier à jeter le pavé dans la marre après l’élimination face à l’Egypte. «C’est une grosse déception. La CAN est organisée chez nous et malheureusement on se fait éliminer en demi-finale. On a une grosse équipe et à chaque fois qu’on a joué collectif on a gagné. Aujourd’hui, chacun voulait montrer de quoi il est capable et voilà, en football, ça paye cash. Chacun pense à lui. Ça nique tout ! ». Ces propos ont provoqué le courroux de l’autre joueur, Karl Toko Ekambi. «Vincent ? Il pense ce qu’il veut, il dit ce qu’il veut. Je ne vais pas polémiquer sur ça. Je félicite l’équipe ».

La bonne ambiance affichée par les joueurs camerounais à chacune de leurs entrées sur le terrain cachaient mal les frustrations vécues par certains joueurs. C’est le cas d’ailleurs du défenseur, Jérôme Onguéné. Titulaire lors du premier match de la compétition face au Burkina Faso, malgré sa belle prestation a été écarté des titulaires pour la suite de la CAN. Face à l’Egypte n’a pas été convoqué pour avoir contesté ouvertement les choix de sélectionneur Antonio Conceiçao . Selon certains médias, il aurait même souhaité quitter le groupe après le premier tour de cette Coupe d’Afrique des Nations.

Plusieurs joueurs ne sont pas satisfaits de leur situation en sélection et auraient pris la décision de ne plus remettre les pieds en sélection et ne pas prendre part aux deux matchs barrages de la Coupe du Monde face à l’Algérie.