Alors que l’organisation de la 33e édition de la Coupe d’Afrique, qui se déroule actuellement fait beaucoup parler, notamment pour l’état des pelouses, le Cameroun pays hôte de cette compétition et futur adversaire de l’Algérie aux barrages de la Coupe du Monde 2022, ne souhaite pas affronter les Fennecs au stade Mustapha Tchaker de Blida pour des raisons… organisationnelles ! 

Selon nos confrères de la Gazette du Fennec, la Fédération Camerounaise souhaite à tout prix délocaliser la rencontre, prévue en Mars . Officiellement, le stade qui abritera cette rencontre n’a pas été choisi, mais avant même la désignation officielle, les lions indomptables s’opposent et veulent d’ores et déjà délocaliser la rencontre hors du stade Mustapha Tchaker de Blida.

« Ce que nous voulions absolument éviter c’est jouer un match retour à Blida, nous y sommes déjà allés en 2017 et nous en gardons toujours un très mauvais souvenir. Aussi bien au niveau organisationnel qu’au niveau de l’accueil réservé à nos supporters. Nous ne souhaitons pas revivre cette situation », déclare un membre de la Fédération camerounaise, cité par la même source.  Le média algérien précise que « les responsables camerounais ont activé leur réseaux au sein de la Confédération africaine de Football (CAF) afin que ce match n’ait pas lieu à Blida ».

Selon notre source, bien qu’officiellement rien n’a encore été décidé, le match retour devrait bel et bien se jouer au stade Mustapha Tchaker, le jardin préféré des Fennecs, qui veulent absolument décrocher le billet pour le Qatar en décembre prochain pour se racheter du fiasco de la CAN. Une visite d’inspection de la pelouse sera programmée et le sélectionneur national, Djamel Belmadi se rendra sur place pour voir l’état de la pelouse, qui semble actuellement dans un parfait état.