Présent à la cérémonie de tirage au sort des matchs barrages à la Coupe du Monde 2022, effectuée samedi à l’hôtel Krystal Palace à Douala (Cameroun), l’ancien international sénégalais, Hadj Diouf, s’est exprimé sur les chances de la qualification de l’Algérie face au Cameroun, le mois de mars prochain.  

La légende du football sénégalais, Hadj Diouf, estime que Djamel Belmadi et ses joueurs ont largement les moyens pour rebondir, après leur élimination jugée « surprise » dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule au Cameroun.

«Ça peut être traumatisant de se faire sortir de la sorte en CAN, bien sûr, mais je me méfie de cette équipe algérienne qui est blessée. Ils ont la chance, tout de suite après leur élimination, de jouer un match pour la Coupe du Monde pour se faire pardonner par leur peuple. On sait que le peuple algérien aime le football, et je crois qu’ils ne leur pardonneraient pas s’ils venaient à ne pas se qualifier pour la prochaine Coupe du Monde.»

Pour l’ancien attaquant de Liverpool, les Verts doivent impérativement se qualifier à la prochaine Coupe du Monde au Qatar, s’ils veulent se faire pardonner par le peuple algérien qui n’est pas prêt à vivre un second échec. «J’ai parlé avec mon frère Riyad Mahrez, avec Djamel Belmadi. C’est une génération qui n’est pas finie, une génération qui peut faire encore beaucoup de choses à l’avenir. Personne ne croyait qu’ils allaient rentrer à Alger aussi tôt, mais ils ont désormais la chance de pouvoir se faire pardonner. De toute façon, quand on joue contre le Cameroun, rien n’est encore gagné parce qu’ils sont mentalement très forts.»