Issam Chaouali charge la CAF après l’exclusion de Mahrez

Issam Chaouali charge la CAF après l'exclusion de Mahrez 1

L’exclusion de l’attaquant international algérien, Riyad Mahrez, de la liste des trois finalistes du Ballon d’Or africain continue de susciter des réactions d’indignation, dans le milieu sportif et médiatique. C’est qu’ils n’arrivent pas à comprendre comme la Confédération africaine de football (CAF) a pu oser écarter Riyad Mahrez alors qu’il a eu un triplé historique avec Manchester City avec des statistiques impressionnantes, même s’il n’a pas joué lors des deux derniers de la Ligue des champions.

En effet, l’ailier droit international algérien a fait une saison extraordinaire avec les Skyblues. En 2022/2023, il a remporté avec son club la Premier League, la FA Cup et, cerise sur le gâteau, la Ligue des champions d’Europe. Il est important de souligner que lors de cette saison spéciale, l’actuel attaquant d’Al Ahli de Djeddah a joué 47 matchs, durant lesquels il a inscrit 15 buts et a offert 13 passes décisives. C’est dire que l’indignation générale après sa mise à l’écart par la CAF, est tout à fait justifiée, surtout qu’elle vient de personnes connaisseuses, comme les journalistes Hafid Derradji et Nabil Djellit.

« C’est aberrant », estime Chaouali

Et l’indignation se poursuit avec cette fois-ci, celle d’un célèbre journaliste-commentateur tunisien qui considère l’absence du capitaine des Fennecs parmi le trio final des CAF Awards, comme une aberration. En effet, le journaliste Issam Chaouali de BeIN Sport n’a pas manqué de s’insurger contre l’attitude de l’Instance présidée par le Sud-Africain Patrice Motsepe, à l’égard de la star algérienne d’Al Ahli. Il a même dénoncé l’exclusion de l’USM Alger du prix du meilleur club africain, au profit d’un club marocain, un autre sud-africain et un dernier égyptien.

« C’est aberrant que Mahrez ne soit pas parmi les trois nominés au Ballon d’Or africain, tout comme l’USM Alger qui a pourtant réalisé le doublé continental. C’est malheureusement ça l’Afrique », a affirmé Issam Chaouali, avec un grand dépit alors qu’il commentait le match de Ligue des champions qui opposait le Al Ahly du Caire au CR Belouizdad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *