Révélation cette saison à l’OGC Nice, Badredine Bouanani, 18 ans vient de choisir l’équipe d’Algérie pour sa carrière internationale. C’est le quotidien sportif L’Equipe qui a fait cette révélation, ce lundi 13 mars, alors que les journalistes algériens et les supporters étaient toujours en train de supputer sur le choix du jeune binational et la décision du sélectionneur national Djamel Belmadi à son sujet.

Il faut dire que cette information, donc, cette décision de Bouanani, n’a pas manqué d’enflammer les réseaux sociaux, notamment Twitter. Surtout que selon la même source, Badredine Bouanani sera présent la semaine prochaine au stage de la fenêtre internationale qui verra l’équipe d’Algérie affronter, en aller-retour, la sélection du Niger pour le compte des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023).

Bouanani, un exemple pour les autres binationaux

Les centaines de tweets qui ont suivi la révélation du quotidien sportif français ont tout de suite salué la décision du jeune ailier droit de 18 ans. D’autant plus que le jeune prodige de l’OGC Nice, formé à Lille, n’a pas hésité à choisir les Fennecs, dès que les représentants de la Fédération algérienne de football (FAF) ont pris contact avec lui.

Les fans de l’équipe d’Algérie apprécient particulièrement son choix pour les Verts alors qu’il est considéré comme l’un des joueurs les plus prometteurs en France. Lui qui a déjà joué pour l’équipe de France des U16, des U18 et des U19. D’ailleurs, tout le monde se rappelle que c’est sous les couleurs de la France que Badredine Bouanani a participé aux Jeux méditerranéens d’Oran, en juin 2022.

Dans leurs réactions sur les réseaux sociaux, les Algériens n’hésitent pas à établir un lien entre Bouanani et deux autres pépites binationales ayant choisi l’Algérie, en l’occurrence le latéral gauche des Wolverhampton Wanderers, Rayan Aït Nouri et le milieu offensif du Toulouse FC, Fares Chaïbi. Estimant que l’Algérie avance à plein régime dans la préparation de la prochaine génération des Fennecs. Certains vont jusqu’à espérer voir les trois jeunes rejoindre les U23 pour aider l’Algérie à se qualifier à la CAN 2023 et aux Jeux olympiques de Paris 2024.