L’Algérie et son absence au mondial 2022 continue à faire parler les analystes, les journalistes et bien entendu les joueurs, les supporters et autres amoureux du football. Il faut dire que beaucoup regrettent l’élimination de l’équipe d’Algérie de cette première coupe du monde sur le sol arabe, et certains n’hésitent pas à le dire publiquement quand on leur en donne l’occasion.

En effet, les plateaux télé et les studios des radios ont déjà commencé, et ce, depuis plusieurs semaines, de discuter la phase finale de cette 22e édition de la coupe du monde dont l’ouverture est programmée pour dimanche 20 novembre à Doha, dans le petit émirat gazier du Golfe. Et les chaînes sportives sont les premières à lancer des débats autour du mondial qatari.

C’est le cas de RMC Sport et l’émission de renom, « Rothen s’enflamme », lors de laquelle, le journaliste français, Jérôme Rothen, a évoqué l’équipe drivée par Djamel Belmadi et son absence à la phase finale de la coupe du monde 2022. Et visiblement, le journaliste regrette l’absence des Fennecs qu’il considère comme les meilleurs au niveau africain.

L’Algérie, si elle était qualifiée, aurait contrarié certaines équipes

« Pour moi, à part le Sénégal, mais il n’y a pas Mané, la meilleure nation africaine n’est pas à la Coupe du monde », lance Jérôme Rothen avant de contredire l’un des participants à l’émission qui pensait qu’il parlait de l’Egypte de Mohamed Salah. « C’est l’Algérie, par rapport à ce qu’ils ont mis en place avec Belmadi depuis pas mal d’années », a-t-il rétorqué.

Visiblement, son interlocuteur n’était pas très d’accord avec lui, l’interrompant pour prononçant des paroles incompréhensibles. Mais Jérôme Rothen trouvera un instant pour placer une dernière phrase. « Eux, s’ils étaient là, je ne dirais pas qu’ils seraient champions du monde, mais ils auraient contrarié certaines équipes », a-t-il affirmé.