L’avant-centre international algérien Islam Slimani a livré un témoignage très émouvant sur la chaîne arabophone Echorouk TV. Le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe d’Algérie a raconté une histoire de son enfance, en étant incapable de retenir ses larmes, notamment quand il a évoqué ses parents et leurs difficultés sociales.

D’ailleurs, il n’a pas tenu longtemps avant de laisser couler sa première larme. C’est que ce n’est pas toujours facile d’être courageux quand on parle de ses parents et du fait de les rendre fiers. Et dans l’interview, il s’est rappelé de l’épisode de sa vie familiale qui a vu sa famille galérer en raison d’une crise du logement et ses promesses innocentes quand il était enfant.

« En fait, quand j’étais petit, on avait beaucoup de problèmes, surtout un problème de logement. Durant une longue période, nous n’avions pas où habiter, et j’ai toujours promis à ma mère, je lui disais – quand je grandirai, c’est moi qui te construirai une villa -. Dieu merci, j’ai réussi et je suis en train de leur construire. J’essaie d’aider mes frères et sœurs », affirme Islam Slimani, incapable de cacher ses yeux larmoyants et les larmes se déversant sur son visage.

Comme les Algériens connus pour être sensibles quand il s’agit de leurs parents, Islam Slimani en a parlé avec beaucoup d’émotion. « En fait, quand je disais cela à ma mère, j’étais petit et je ne savais pas que j’allais fait tout cela. Et maintenant, voir que j’ai réussi à offrir à mes parents quelque chose dont ils rêvaient, cela n’a pas de prix. Rendre fiers, ses parents, c’est très important dans la vie », a-t-il ajouté, toujours avec les larmes aux yeux.