Décidément, 2022 est une année noire pour la Fédération algérienne de football (FAF) et le football algérien en général. Et personne ne peut contredire cette assertion, après l’élimination, ce dimanche 30 octobre, de l’équipe d’Algérie des U23, à l’occasion du match retour des éliminatoires de la CAN 2023 de la catégorie dont la phase finale est programmée en 2023 au Maroc.

En effet, l’Algérie des U23 a été éliminée malgré sa victoire (3-1) face aux Espoirs de la RD du Congo, à l’issue de son match qui a eu lieu au stade du 8 mai 1945 de Sétif. Les Léopards avaient largement dominé les Fennecs au match aller à Lubumbashi (4-1) et les jeunes Fennecs n’ont pas réussi leur remontada au bout de 90 minutes de suspens.

En fait, le drame dans cette élimination, c’est que la participation à la CAN 2023 des U23 déterminera les nations africaines qui se qualifieront aux Jeux Olympiques de Paris de 2024. C’est la 3e compétition majeure que l’Algérie rate durant cette année maudite de 2022. Une année cauchemardesque que les Algériens, particulièrement les fans de l’équipe d’Algérie, ne sont pas prêts d’oublier.

Ni CAN, ni mondial, ni JO pour l’Algérie

L’année 2022 a d’abord été un cauchemar pour les Algériens après la participation dramatique des Fennecs à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) au Cameroun. Un match nul contre la Sierra Leone et deux défaites contre la Guinée équatoriale et la Côte d’Ivoire étaient suffisants pour faire sortir le champion d’Afrique en titre par la petite porte.

Le choc était terrible pour les millions de fans des Verts qui rêvaient d’un second sacre consécutif et d’une 3e étoile à mettre sur le maillot. Mais il n’était aussi terrible que lors de l’élimination du mondial 2022 suite à une amère défaite dans les toutes dernières secondes contre le Cameroun. C’était le 29 mars au stade Mustapha Tchaker de Blida et le choc était tel que les Fennecs n’ont plus rejoué dans cette enceinte. Donc, ni la CAN, ni la coupe du monde et on peut lui ajouter aujourd’hui, ni Jeux Olympiques. C’est définitivement une année noire pour la FAF et le football algérien.