La situation du milieu de terrain de l’Olympique lyonnais, Houssem Aouar, est en train de changer au sein de son club. Depuis l’arrivée du nouvel entraîneur, Laurent Blanc, le joueur d’origine algérienne n’est plus marginalisé, comme le faisait l’ex-coach Peter Bosz dont les plans n’intégraient pas le milieu de terrain de 24 ans.

Houssem Aouar est, en effet, le premier gagnant du changement d’entraîneur au sein de l’OL. Durant le mercato estival, il était même question qu’il quitte les Gones et ce ne sont pas les grands clubs qui manquaient pour s’offrir ses services. Lui, il voulait partir et la direction du club était prête à le laisser partir mais les clubs qui le convoitaient ne sont pas arrivés à conclure, notamment les Anglais de Nottingham Forest, les Espagnols du Betis ou encore les Portugais de Benfica.

Le joueur s’est exprimé juste après l’échec de son transfert à la fin de la saison estivale. « Même Benfica (a été refusé, ndlr). En plus, vous voyez bien que ce sont des clubs de standings différents, avec différents projets, et je n’ai pas fait obstacle. Malheureusement, l’OL n’a pas pu se mettre d’accord avec aucun des clubs intéressés. Ça, il faut le respecter, il n’y a pas de problème. Mais moi je n’ai pas fermé de porte. Le club voulait me vendre, moi je voulais partir, donc on a travaillé ensemble, mais l’OL n’a pas trouvé d’accord, ce que je peux comprendre », a-t-il déclaré avec une certaine amertume sur les colonnes du journal sportif L’Equipe.

Aouar présent face à l’Afrique du Sud et la Suède ?

Il faut dire qu’avec Bosz, Houssem Aouar n’a joué que quelques minutes depuis le début de la saison, mais depuis le limogeage du Néerlandais et son remplacement par l’ex-sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, le Franco-algérien connaît un nouveau départ. En effet, le champion du monde 1998 a décidé de le titulariser dès son premier match lors duquel il jouera 75 minutes face au Stade Rennais. Face à Montpellier, il jouera 63 minutes, mais avec une prestation très appréciable et un but à la 33′.

C’est probablement ce qu’attendaient le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, pour officialiser la convocation de Houssem Aouar. L’on se rappelle qu’il était attendu pour la fenêtre internationale de septembre avec les deux matchs amicaux contre la Guinée et le Nigeria, mais Belmadi a préféré temporiser puisque le joueur manquait de compétition et de forme. Avec quelques matchs en jambes, il est possible que le natif de Lyon soit de la partie en novembre pour le stage des Verts et leurs matchs amicaux contre l’Afrique du Sud et la Suède.