Dans un entretien avec la chaîne TV sportive beIN Sport, l’attaquant international algérien Islam Slimani est revenu sur l’amère élimination de l’équipe d’Algérie de la coupe du monde 2022, et ce, après sa défaite en Algérie face à la sélection camerounaise. L’on se rappelle que le match controversé a eu lieu le 29 mars 2022 au stade Mustapha Tchaker de Blida.

Les coupures que la déclaration d’Islam Slimani a connues montre que l’émotion est toujours quand il parle de cet épisode dramatique. C’est que ce n’est pas toujours facile de se faire éliminer à quelques secondes de la fin de match et on se retrouve à chercher des explications ailleurs que dans les dernières secondes du match, comme la faute contre Mandi sur l’action du but camerounais et le but de Slimani lui-même refusé par l’arbitre gambien, Bakary Gassama.

« C’était une déception totale. Dans les trente dernières secondes, tu sors de la coupe du monde », affirme le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe d’Algérie, avec des interminables interruptions. Il poursuit avec toujours autant d’amertume : « C’était un rêve pour nous, les joueurs, le staff technique, l’entraîneur, la Fédération… C’était un rêve pour moi. C’est vrai que j’ai déjà joué une coupe du monde, mais le mondial prochain sera spécial. En plus, il aura lieu dans un pays arabe, un pays musulman. Ce sera spécial pour nous ».

Islam Slimani qui joue en ce moment pour le club breton du Stade Brestois, évoquera même la période d’après l’élimination pour décrire une situation proche de la dépression. « Pour moi, le premier mois après l’élimination, je ne voyais rien, je ne suivais rien. Comme si ma vie dans le football était finie », a-t-il fait savoir dans cet extrait de vidéo partagée sur les réseaux sociaux.