L’attaquant international algérien Youcef Belaïli a signé, ce mercredi 12 octobre, un contrat avec un nouveau club de Ligue 1 française, en l’occurrence l’AC Ajaccio, un nouveau promu en première division qui occupe la 18e place du championnat français. La cérémonie de signature officielle a eu lieu dans l’après-midi et le Fennec n’a pas manqué de prendre la parole pour donner des détails sur son choix.

D’emblée, il fait savoir que c’est son coéquipier en sélection, Andy Delort, qui l’a encouragé à opter pour le club corse. « C’est Andy (Delort) qui m’a incité à aller à Ajaccio, en faisant notamment l’éloge du club. Nous avons même eu l’occasion de suivre le dernier match face à l’Olympique de Marseille. Je suis très content de rejoindre Ajaccio, cela me permet de rester en Ligue 1 française », a en effet affirmé Youcef Belaïli, avant de remercier les responsables du club de l’Île de Beauté pour l’accueil qui lui a été réservé.

En outre, l’ex-joueur d’Angers et du Stade Brestois a promis d’apporter un plus à l’équipe, particulièrement en buts et en passes décisives. « Si j’ai rejoint l’AC Ajaccio, c’est pour apporter un plus à l’équipe. Je promets beaucoup de buts et passes décisives. Je ne vais ménager aucun effort pour être à la hauteur des attentes » a-t-il ajouté

Andy Delort a joué un grand rôle dans la transaction

De son côté, Johan Cavalli, le coordinateur sportif de l’AC Ajaccio, a confirmé le rôle joué par Andy Delort dans cette nouvelle transaction. « Avant d’établir les contacts avec Belaïli, on a demandé l’avis d’Andy Delort. Il nous a conseillé de recruter le joueur car il le connaît bien après l’avoir côtoyé en sélection nationale », a indiqué le fils de l’ex-sélectionneur des Fennecs, Jean-Michel Cavalli.

Le responsable du club corse a même montré son optimisme après le recrutement de l’attaquant des Fennecs. « Le joueur est compétitif. Il a joué les deux derniers matchs amicaux avec la sélection nationale d’Algérie. Même après avoir résilié son contrat avec le Stade Brestois, il a engagé un préparateur physique pour garder sa forme. Il n’y a aucun problème là-dessus », a-t-il ajouté, disant souhaiter un « Belaïli revanchard qui fera en sorte de rétablir son image et sa réputation ».