Le feuilleton de l’international algérien, Youcef Belaïli, ne risque pas de prendre fin tant qu’il n’a pas encore trouvé un nouveau club. Annoncé dans des pays du Golfe après la résiliation de son contrat avec le Stade brestois, ensuite en Egypte, l’attaquant des Verts a de fortes chances de rester en Ligue 1 française.

Selon les informations du journal l’Équipe, l’attaquant algérien pourrait signer à l’AC Ajaccio, un club de Ligue 1 en mauvaise posture avec une 18e place pas très confortable. C’est vraisemblablement un ancien sélectionneur des Fennecs qui est derrière cette idée de faire recruter Youcef Belaïli par le club corse. Il s’agit de Jean-Michel Cavalli, dont le fils, Johan, est directeur sportif à l’AC Ajaccio.

Cette éventualité est plausible dans la mesure où l’attaquant des Verts a été aperçu, samedi 8 octobre, à l’aéroport de Marseille, soit le jour où l’AC Ajaccio a affronté victorieusement l’Olympique de Marseille, et ce, au stade du Vélodrome. Rien que cette apparition « inattendue » du Fennec pourrait renforcer l’idée de contacts entre lui et le club de l’Île de Beauté.

Intérêt de deux autres clubs

Mais si les contacts se confirment entre Youcef Belaïli et les Ajacciens, il y a un côté qui sera très animé ; celui des finances. L’attaquant algérien va peut-être devoir revoir ses ambitions salariales à la baisse, dans la mesure où le club corse ne fait pas partie des clubs riches de la Ligue 1 française. Mais la position peu reluisante des Corses au classement pourrait les conduire à faire un effort, et ce, pour s’offrir les services d’un attaquant, quelque peu aguerri. À noter que l’AC Ajaccio n’est pas le seul club de Ligue 1 à s’intéresser à Belaili puisqu’on évoque aussi un intérêt de Montpellier et de Toulouse.