Le Maroc s’est plaint auprès de la marque équipementier Adidas et a demandé de retirer la collection du maillot de la sélection algérienne, lequel selon le ministère marocaine de la Culture, a été inspiré de l’art culturel marocain le Zilege. 

La réaction du ministère marocain de la culture qui exige d’Adidas de retirer la collection de ce maillot en lui donnant un délai de 15 jours a créé une vive polémique entre les Marocains et les Algériens sur les réseaux sociaux. Un ancien joueur international marocain a pris position dans cette polémique. Il s’agit d’Abdeslam Ouaddou. À travers une publication sur son compte officielle sur facebook, l’ancien joueur des Lions de l’Atlas ironise la plainte du Maroc.

Abdeslam Ouaadou calme le jeu

« En tant que marocain, je l’achèterai en signe de fraternité et de tout ce qui lie le Maroc et l’Algérie sur le plan linguistique, historique, culturel, artistique, gastronomique, religieux…. Les causes de cet imbroglio à propos de ce maillot sont une énième preuve de notre proximité. Il y a beaucoup plus de choses qui nous lient que de choses qui divisent. Gardons l’argent de la plainte pour l’aide à la restauration de plusieurs sites culturels à l’abondant total dans nos villes et Dieu sait qu’il y en a beaucoup », a publié Abdeslam Ouaddou.n

L’ancien capitaine des lions de l’Atlas, très proche du football algérien, a ridiculisé la mise en demeure adressée à la firme Adidas par le ministre marocain de la culture. Il a posté une photo de l’attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic qui a tatoué son dos avec les mêmes motifs utilisés par Adidas dans le maillot d’échauffement de la sélection nationale.

« Zlatan Ibrahimović a aussi copié le zellige et le Lion de l’Atlas sous forme de tatouage sur son postérieur et son dos. Une mise en demeure doit immédiatement lui être envoyée à Milan. Heureusement que le ridicule ne tue pas ! », a posté Ouaddou sur Twitter.