Le président de la Fédération algérienne, Djahid Zefizef a été rencontré, mercredi 28 septembre, son homologue de la FIFA Gianni Infintino. 

L’Algérie compte retrouver son statut au sein des instances continentales. Pour se faire, le premier responsable du football algérien a rencontré Gianni Infintino pour évoquer notamment la collaboration entre les deux fédérations.

Au cours de cette rencontre, les deux hommes ont évoqué le statut de l’Algérie en Afrique, mais aussi une possible collaboration entre la FIFA et la FAF sur des projets de développement. Les deux hommes se sont rencontrés en marge du 4ème Sommet de la FIFA sur la Conformité, qui s’est tenu au Costa Rica.

Gassama évoqué ?

Si en matière de communication officielle l’on évoque seulement des échanges autour d’une collaboration pourtant sur le développement du football, en coulisses on sait pas ce qui ce qui a été discuté entre les deux responsables. Épisode Gassama ? Dire que l’Algérie a participé à ce sommet pour valoir son droit suite à l’arbitrage de Gassama face au Cameroun en match barage de la Coupe du Monde est dénué de tout fondement. En vérité, la FAF a définitivement clôturé ce dossier depuis la dernière réponse de la FIFA.

La Fédération algérienne de football, rappelle t-on, avait introduit, sur recommandations de ses conseils juridiques, une requête auprès de la FIFA à l’effet de faire examiner son dossier de réclamation relatif à la rencontre  »Algérie-Cameroun  », jouée à Blida, par la Commission des arbitres de l’instance mondiale.

La FAF s’était appuyée dans son dossier sur la nécessité de revenir aux enregistrements vocaux qui ont eu lieu entre le directeur de jeu Bakary Gassama et les arbitres de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Au final, la commission n’a pas donné suite. L’Algérie ne participera pas au mondial Qatari.