Lors d’une conférence de presse animée, mardi à Dakar (Sénégal), le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o a évoqué les tentions avec l’Algérie provoquées par le match barrage de la Coupe du Monde. 

L’ancien attaquant du FC Barcelone, Samuel Eto’o a fait l’éloge de l’Algérie durant cette conférence de presse animé au Sénégal. Il a déclaré que la Fédération algérienne de football (FAF) était la première à soutenir le Cameroun pour accueillir la CAN 2021 alors qu’à cette époque, la Confédération africaine de football (CAFà) à failli retirer l’organisation de ce tournoi au Cameroun.

« S’agissant de la relation entre la Fédération Algérienne de Football et la Fédération Camerounaise de Football, il n’y a aucun problème. J’ai fait part de ma volonté que la CAN 2021 se dispute au Cameroun et je ne l’ai pas fait seul. Le premier pays qui m’a apporté son soutien, c’était l’Algérie», a-t-il reconnu.

Eto’o encense le peuple algérien 

Dans son discours, Samuel Eto’o ne s’est pas contenté de reconnaître le soutien de l’Algérie à son pays pour organiser la CAN-2021. Il a beaucoup encensé le peuple algérien et aussi la star de football algérien, Rabah Madjer qui figurait parmi ses idoles. «Le football est source d’émotions. Le peuple algérien est fier, comme mon peuple, et nous devons le respect à ce pays qui a tant donné au football africain, qui a enfanté tant de grands joueurs comme Rabah Madjer qui était mon idole », a-t-il ajouté.