Une bien mauvaise nouvelle semble se profiler à l’horizon pour la Fédération algérienne de football et pourrait avoir un impact important sur la santé financière de la fédération pour la suite. 

Comme tout le monde le sait, la FIFA offre des aides à toutes les fédérations pour les investir dans les projets de formation et de développement dans leurs pays respectifs. L’Algérie n’y échappe pas et la FAF a toujours reçu des aides de la part de l’instance que préside Gianni Infantino. Jusque-là, rien d’anormal, mais ce qui va arriver va certainement avoir un impact sur la santé financière de la FAF.

Ce que la FIFA reproche à la FAF

En effet, on apprend de source sûre qu’un courrier officiel a été envoyé au président sortant, Charaf Eddine Amara pour l’informer que la FIFA a décidé de suspendre les aides financières à la FAF. En effet, la FIFA reproche à l’instance de Dély Brahim et à son ancien bureau le fait d’avoir transformé la fédération en une société commerciale spécialisée dans l’achat et la revente des équipements sportifs.

La FAF disposerait même d’un registre de commerce et serait soumis aux impôts. Le gérant de ladite société serait l’ancien directeur de l’administration générale qui avait été renvoyé par Amara l’année passée.

Il faut dire que la FIFA ne joue pas avec cette histoire et cela fait que la FAF va être privée d’une grande manne financière de la part de l’instance mondiale et cela prouve bien qu’il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas dans l’ancienne direction de la FAF et maintenant, voilà qu’elle se trouve pénalisée. Le prochain président devra donc oeuvrer pour réparer ces erreurs.