Le sélectionneur nationale, Djamel Belmadi, n’a pas raté l’occasion de tirer une nouvelle fois à vue sur l’arbitre gambien Bakary Gassama et Pierluigi Colina et a rappelé à l’ordre la FIFA dont il ne comprend pas la position. 

Malgré le fait que l’épisode soit maintenant digéré, le sélectionneur national n’oublie pas pour autant la mésaventure vécue et l’injustice du match face au Cameroun. Même avant la rencontre amicale face à l’Iran, le coach national est encore une fois revenu sur ce dossier e ta fait savoir que c’était une injustice. Il en a également profité pour faire passer certains messages en direction de Gassama, Colina et la FIFA.

D’ailleurs, sur le dossier présenté par la FAF, Belmadi a fait savoir : « Nous avons présenté un dossier consistant qui a été passé en revue par un cabinet qui a déjà travaillé avec la FIFA. Tout cela pour qu’ensuite, Colina vienne dire que l’erreur est humaine et mette de côté tout le discours qu’il avait tenu sur la VAR lors d’un séminaire en 2018 ».

Avant d’enchainer sur la Fédération internationale de Football (FIFA) en assurant que désormais, « il ne faisait plus confiance à cette instance du moment qu’elle doit oeuvrer pour le bien des fédérations et non pas le contraire. » Il est important de rappeler que la FIFA n’a pas donné suite au dossier déposé par la FAF pour dénoncer l’arbitrage de Bakary Gassama lors du match barrage face au Cameroun Mars dernier.