Après les deux victoires face à l’Ouganda et la Tanzanie, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2023), les Verts ont réussi à enchaîner un troisième succès en s’imposant en amical, hier-soir à Doha (Qatar) et face à l’Iran, sur le score de deux buts à zéro. Les deux attaquants Riyad Benayad et Mohamed-Amine Amoura se sont illustrés en inscrivant les deux réalisations de la rencontre.

Le coach Djamel Belmadi a profité de cette rencontre amicale pour aligner les nouveaux joueurs qui n’ont pas bénéficiés d’assez de temps de jeu face à l’Ouganda et la Tanzanie. Pour revenir à la physionomie de la rencontre, les Iraniens ont dominés les débuts et ont tenté de trouver la faille dès les premières minutes de jeu, mais sans parvenir à franchir l’arrière garde des Verts, conduite par Mohamed Amine-Tougai.

Après 15 minutes de jeu, les poulains de Djamel Belmadi sont montés au créneau et ont créé quelques occasions, mais ni Brahimi et ni Ghezzal n’ont réussi à trouver la faille. À une minute de la fin de la première période, les Verts parviennent à ouvrir le score par l’attaquant Riyad Benayad. Bien servi en profondeur, Benayad devance un défenseur iranien et seul face au gardien envoi le ballon au fond des filets. Et sur cet avantage d’un but à zéro en faveur des Verts, que l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Après la pause, le jeu s’est focalisé au milieu de terrain avec une domination légère des Algériens. À la 64eme minute de jeu, suite à une erreur de marquage de la défense des Verts, l’attaquant iranien réussi à remettre les pendules à l’heure par l’intermédiaire de Nojehdah.

Les changements de Djamel Belmadi qui a incorporé Zerrouki, Belaili, Ounas, Hammache et Omrani ont apporté leurs fruits. Les Verts dominent le reste de temps de jeu et enchainent quelques tentatives sur le camp adverse. Ounas et Belaili ont failli à plusieurs reprises donner l’avantage à leur équipe, mais la défense iranienne a renvoyé toutes leurs tentatives. Il fallait attendre la 82eme minute de jeu pour assister à la deuxième réalisation de l’Algérie. Amoura a profité d’une erreur défensive dans la défense iranienne pour marquer le deuxième but de son équipe. Son deuxième sur le plan personnel avec les Fennecs.