Traité de raciste suite à ses déclarations sur le Canal officiel de la Fédération algérienne de football (FAF), le lendemain de sa décision de poursuivre l’aventure avec les Verts où il avait fustigé l’arbitre gambien, Bakary Gassama qui a commis beaucoup d’erreurs lors du match barrage retour à la Coupe du monde-2022 au Qatar, Djamel Belmadi, est revenu sur ce point lors de la conférence de presse qu’il a animé ce lundi au CTN de Sidi Moussa. 

Le sélectionneur des Verts, refuse de changer de discours et assure encore que l’arbitre Bakary Gassama a faussé le résultat du match retour des barrages à la Coupe du monde face au Cameroun. Le sélectionneur national se dit même prêt à se présenter à la commission discipline de la FIFA, si cette dernière décide de le convoquer pour s’expliquer sur ses propos tenus contre l’arbitre gambien. « J’estime qu’on a eu un arbitre qui a faussé le match, j’attend qu’on m’invite ou me convoque il n’y pas de problème» a t-il assuré.

Belmadi tacle encore Gassama

Très critique à l’égard de l’arbitre d’Algérie-Cameroun, Djamel Belmadi est accusé d’incitation à la violence par les médias camerounais et le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o. Le coach se défend et affirme que les camerounais ont détournés ses propos.  « J’aime pas le fait qu’ils prennent deux mots de mes propos pour les détourner. Depuis 2019 on est victime d’arbitrage. Ces arbitres savent faire».

Le coach Djamel Belmadi est allé très loin en accusant les journalistes algériens de ne pas défendu le le dossier de l’équipe nationale contre le gambien Bakary Gassama et les Camerounais, contrairement au peuple qui s’est montré solidaire.  « Qui a soutenu l’équipe nationale? Personne à part le peuple, je suis désolé mais vous (journalistes) n’avez pas fait votre travail, si on est faibles de ce côté-là.. ». 

 « Infitino ne fait rien du tout »

Pour Belmadi, l’Algérie est visé par l’arbitrage en Afrique et cela date depuis 2019. « Ce problème date depuis 2019, contre la Zambie l’arbitre avait été suspendu 3 mois, le match au Botswana où il y a des attentats, le match contre le Burkina à Marrakech, le match aller au Cameroun où Bensebaini se fait avertir pour une touche.. », en ajoutant : «Monsieur Infantino dit qu’il veut le bien du football africain, mais je ne vois rien du tout.»

« On a mérité de gagner face au Cameroun »

Le coach des Verts n’arrive toujours pas à digérer son élimination pour la Coupe du monde face au Cameroun. Pour lui les Lions Indomptables n’ont rien fait sur les deux matchs pour mériter leur qualification au prochain mondial. «J’estime qu’on a mérité de se qualifier en Coupe du Monde. Sur les deux matchs, le Cameroun a eu deux occasions : un coup-franc vicieux de Toko-Ekambi à l’aller et ce but. »