Le gardien franco-algérien, Anthony Mandrea, qui évolue au SCO Angers (Ligue 1 français), a tranché sur son choix entre les Verts et les Bleus et souhaite endosser le maillot de la sélection algérienne de football. 

Né à Grasse, d’une mère algérienne et d’un père français, Anthony Mandrea, décide d’opter pour l’Algérie. Dans un entretien accordé au journal algérien « Al Nasr », le portier de 25 ans fait part de son envie de porter le maillot de l’Algérie et rejoindre la sélection dès le prochain stage, programmé pour le mois de juin.  Malgré son choix pour l’Algérie, la Fédération algérienne de football (FAF) n’a toujours pas pris attache avec lui pour lui proposer de représenter l’Algérie.

«Malgré tout ce qui se dit sur l’éventualité de ma présence en équipe nationale dans la période à venir, personne de la Fédération algérienne de football ne m’a contacté, et même le sélectionneur national Djamel Belmadi ne m’a pas parlé», déclare t-il.

Mandrea veut les Fennecs

Anthony Mandrea, a manifesté une nouvelle fois son désir de défendre les couleurs du pays de sa mère et attend toujours un signe du sélectionneur national Djamel Belmadi. « Je serai très heureux si j’avais l’honneur de défendre les couleurs de mon pays l’Algérie. C’est parmi mes objectifs. J’attends et je serai fier si je suis appelé. Même si je suis hors comptes, je ne désespérerai pas non plus. Je continuerai à travailler jusqu’à ce que j’attire l’attention de l’entraîneur national ».

Le gardien affirme que son coéquipier  au SCO Angers, en l’occurrence le milieu de terrain international algérien, Nabil Bentaleb lui parle beaucoup de la sélection des Verts. Il prépare à obtenir son passeport algérien et changer sa nationalité sportive. « Nabil Bentaleb me parle beaucoup de la sélection algérienne. Malheureusement, je n’ai pas de passeport algérien. Mais je me prépare à l’obtenir. J’attends la convocation de l’équipe nationale et je travaillerai ensuite pour finir tous ces détails « , a conclu Anthony Mandrea.