La FIFA a tranché définitivement dans le recours de la Fédération algérienne de football (FAF) déposé contre l’arbitre gambien Bakary Gassama et le match Algérie – Cameroun ne sera donc pas rejoué. 

Plusieurs spécialistes ont d’ailleurs commenté le verdict final,  dont le commentateur sportif algérien, Hafid Derradji, qui s’est exprimé à plusieurs reprises au sujet de ce recours. Pour lui, la Fédération algérienne de football (FAF) et dans son dossier remis à l’instance de Gianni Infantino n’a pas présenté des preuves de corruption contre l’arbitre gambien, Bakary Gassama.

« Les soupçons ne sont pas des preuves de corruption aux yeux de la loi, et la commission d’arbitrage de la FIFA ne peut prendre aucune décision concernant les erreurs d’arbitrage (discrétionnaires) tant que nous n’attendons pas qu’elles rendent justice », a publié Hafid Derradji sur sa page Facebook.

Deradji refuse de recourir au TAS

La décision de la FIFA de maintenir le score du match barrage retour pour la Coupe du monde-2022 entre l’Algérie et le Cameroun, malgré les erreurs arbitrale subie par l’équipe nationale algérienne est un logique pour plusieurs observateurs. Cependant, l’Algérie compte recourir au Tribunal arbitral du sport (TAS). Sur cette démarche, le célèbre journaliste algérien, invite la Fédération algérienne de football (FAF) et tous les algériens à tourner la page du Cameroun et Gassama et se pencher vers l’avenir. « Il faut tourner la page sans la déchirer, car elle contient une leçon », dit-il.