Le dossier du match Algérie – Cameroun et l’arbitrage Bakary Gassama risque de ne pas s’achever.  Après plus d’un mois de ce match, la FIFA n’a toujours pas tranché dans le recours déposé par la Fédération algérienne de football (FAF) contre l’arbitre Gambien, accusé d’être la cause de l’élimination de l’Algérie. 

Le quotidien francophone algérien « El-Watan » dans son édition de mercredi le 4 mai a rapporté des déclarations d’un ancien arbitre algérien sur la prestation de l’arbitrage Gassama. L’ancien arbitre qui préfère garder l’anonymat a fait une révélation fracassante sur la désignation de l’arbitre gambien pour le match retour des barrages de la Coupe du monde ayant opposé l’Algérie au Cameroun.

Pour lui le directeur de l’arbitrage de la CAF, Eddy Maillet et l’instructeur CAF et FIFA, Lim Kee Chong ont joué un grand rôle dans la désignation du Gambien Gassama pour Algérie – Cameroun. « Je m’interroge sur le rôle qu’auraient pu jouer le directeur de l’arbitrage de la CAF, le Seychellois Eddy Maillet, et le Mauricien Lim Kee Chong, instructeur CAF et FIFA dans le choix et la désignation de l’arbitre gambien Bakary Gassama pour diriger le match retour Algérie-Cameroun, le 29 mars 2022» , s’interroge-t-il.

Gassama a été désigné au Cameroun !

Selon cet ancien arbitre, Eddy Maillet, et Lim Kee Chong qui ont proposé cet arbitre et leur Choix pour Gassama a été fait dans une réunion au Cameroun en marge de la clôture de la Coupe d’Afrique des Nations organisée au Cameroun. «S’agissant des rencontres comptant pour les compétitions de la FIFA (Coupe du monde), c’est la CAF par le biais de son directeur de l’arbitrage, le Seychellois Eddy Maillet et le Mauricien Lim Kee Chong (instructeur CAF-FIFA) qui proposent à la commission des arbitres de la FIFA les noms des arbitres. Le choix de Gassama s’est fait au Cameroun en marge de la clôture de la CAN organisée au pays des Lions Indomptables en janvier et février 2022», a-t-il conclu.