Le commentateur sportif algérien, Hafid Derradji, a lancé d’autres révélations concernant le recours déposé par la Fédération algérienne de football (FAF) à la FIFA pour demander de rejouer le match retour des barrages face au Cameroun. 

Après avoir lancé un pavé dans la marre en accusant ouvertement l’arbitre gambien Bakary Gassama d’avoir rencontrer des proches du président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Etoo lors de son voyage vers Alger qui l’a fait transité par Rabat et Tunis, Hafid Derradji a annoncé d’autres révélations.

De la négligence, selon Derradji

Le célèbre journaliste algérien ouvre désormais le feu sur la FIFA. Pour lui la Commission d’arbitrage de l’instance mondiale a négligé la désignation des arbitres lors des matchs barrages. L’Algérie a été victime d’un complot, affirme-t-il. « Il y a eu la négligence dans la désignation des arbitres. On nous a mis les deux arbitres qui ont le plus de problèmes avec nous. Alors que pour les autres matches c’était tous des arbitres compétents, comme l’Égypte ou la Tunisie. Et ce n’était pas un hasard », a ajouté Hafid Derradji.

Derradji évoque le recours

Le commentateur algérien a évoqué par ailleurs le recours de la Fédération algérienne de football (FAF) après de la FIFA. Pour Hafid Derradji, la Fédération algérienne de football (FAF) n’a fourni aucune preuve accablant l’arbitre gambien, Bakary Gassama. « À ma connaissance, l’Algérie n’a pas fourni de preuves de corruption dans le dossier soumis à la FIFA », a ajouté le célèbre commentateur algérien de beIN Sports Mena.