Le communiqué de la Fecafoot n’est pas passé inaperçu puisque le timing n’est pas bon surtout que les déclarations de Djamel Belmadi ne concernaient nullement le Cameroun. En 50 minutes d’interview, pas une seule fois le coach n’a parlé du Cameroun et cela a poussé un supporter à écrire une lettre ouverte à Samuel Eto’o. 

L’auteur de la lettre a été commencé par saluer Eto’o avant de lui poser la question du pourquoi du communiqué vu que le Cameroun n’a jamais été cité dans la bouche du sélectionneur. Une réponse que le rédacteur de la lettre n’aura pas mais ce dernier a continué et c’est là qu’ont commencé les tacles en rappelant à Samuel Eto’o des épisodes de sa carrière qu’il aurait certainement aimé cacher comme lorsqu’il avait comploté avec Mido en 2004 pour faire éliminer l’Algérie de la CAN en Tunisie.

Ce n’est pas tout puisque le même Eto’o a fait pression sur ses camarades en 2011 pour ne pas faire le déplacement à Alger où ils devaient affronter l’Algérie en amical pour une histoire de primes et d’argent. L’auteur l’interpelle et lui demande pourquoi il n’avait pas réagi à cette époque et pourquoi il réagit maintenant.

L’auteur de la lettre conclut en rappelant à Eto’o que la déclaration de Belmadi n’a jamais cité le Cameroun ou son président de fédération et à partir de là, s’il n’avait pas quelque chose à se reprocher, Eto’o n’aurait pas pris cette position comme le dicton algérien de la fin : « N’a peur du feu que celui qui est fait de foin. »

Lettre ouverte du supporter à Eto’o  

Cher Samuel,

Quelle fût notre suprise en lisant votre communiqué d’hier adressé au sélectionneur Djamel Belmadi. Par honnêteté intellectuelle, nous avons visionné une nouvelle fois l’interview de notre sélectionneur, et nous avons confirmé qu’à aucun moment il ne s’est adressé à vous, ou n’a cité votre personne, votre fonction, votre fédération ou votre pays.

Le message de Belmadi était pourtant clair, en accusant directement l’arbitre d’avoir faussé le match. L’arbitre, seulement l’arbitre. A aucun moment vous n’avez été accusé de quoique ce soit. Qu’est ce qu’il vous a tant dérangé dans cette déclaration ? Quel intérêt avez-vous à défendre l’arbitre ? A moins que vous n’ayez quelque chose à vous reprocher, on se le demande.

Pour rappel, lors de la CAN 2004, vous aviez tenté d’arranger vous et Rigobert Song le match Cameroun-Egypte afin d’éliminer notre sélection au premier tour. Ceci a été avoué directement par Mido dans un plateau TV et vous n’avez jamais réagi à cela. En 2011, vous aviez annulé le voyage des Lions indomptables à Alger où nous vous attendions pour jouer un match amical à cause d’une sombre histoire d’argent, et vous n’avez jamais réagi à cela non plus. Pourquoi réagissez-vous aujourd’hui ?

Il ya quelque jours à peine vous avez vous-même accusé le n°2 de votre fédération de corruption et l’avez même demis de ses fonctions de secrétaire général pour avoir arrangé des matchs. Pourquoi n’en dîtes vous pas plus à ce sujet?

Cher Samuel,

On peut apprécier ou pas la déclaration de Belmadi. Avouez tout de même que vous vous êtes précipité avec ce communiqué en le menaçant alors qu’il ne s’est pas adressé à vous ni ne vous à cité.

Pourtant, en tant que président de fédération vous devriez soutenir tout ceux qui luttent contre les erreurs d’arbitrage et la corruption des arbitres en Afrique. Comme l’a fait honorablement le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé par exemple. Mais au lieu de cela, vous avez décidé de vous ranger (même indirectement) aux côtés de Bakary Gassama.

Nous avons bien entendu votre théorie du danger. A notre tour à présent de vous présenter un dicton bien de chez nous :  » N’a peur du feu que celui qui est de fait de foin. »

Bien à vous,

Un simple supporter algérien.