Après quelques semaines de suspense, Djamel Belmadi est enfin réapparu avec une interview pour le site de la FAF. L’occasion pour lui de régler ses comptes et de confirmer qu’il va bel et bien rester en tant que premier responsable de la barre technique des Verts pour quelques années encore. 

L’interview a été publiée hier sur le site de la fédération algérienne de football et on a pu voir un Belmadi assez serein et cela veut dire qu’il a pris le temps de bien digérer la déception. D’ailleurs ça a été son premier message : « la date du 29 Mars restera à jamais gravée dans ma mémoire ainsi que celle des joueurs. On a été privés d’une qualification au mondial et cela nous a fait énormément de mal. C’était un scénario dramatique  car on est passés par toutes les émotions. »

Belmadi est ensuite revenu sur sa discussion avec le président de la FAF durant laquelle, il a confirmé avoir proposé de quitter la barre technique : « J’ai eu une discussion avec le président de la fédération pour lui faire comprendre que j’étais prêts à démissionner et à quitter mes fonctions. Cependant, le président et les responsables ont refusé et ont insisté pour que je reste. Je vais continuer ma mission car entraîner l’équipe nationale va au-delà d’un simple contrat. C’est une responsabilité à assumer devant le peuple. »

Le coach national a ensuite décidé de régler quelques comptes et n’a pas pris de gants : « Il y a des membres du bureau fédéral qui ne sont intéressés que par les parfums, les voyages et la possibilité d’aller à Sidi Moussa. » Avant d’assurer qu’il n’avait aucun pouvoir dans l’élection d’Amara : « Je n’ai jamais été partie prenante dans l’élection d’Amara. A la fin du match face au Cameroun, je lui ai fait comprendre que tout le monde était responsable de la défaite et pas uniquement lui. »

Belmadi se projette

L’ancien entraineur d’Al Duhail veut maintenant relancer la machine et corriger ce qui doit l’être pour relancer l’équipe nationale :  « On va amener du sang neuf au sein de la sélection afin de la rendre encore plus forte. On a des choses à corriger et on doit tout faire pour essayer de repartir de l’avant. C’est pour ça que je reste. »

Enfin, sur le groupe de l’équipe nationale en éliminatoires de la CAN 2023, Belmadi a assuré : « Je pense que notre groupe est assez équilibré avec des équipes de qualité. Désormais, il n’y a plus de petites équipes sur le continent. »