L’ancien sélectionneur de l’Algérie, Vahid Halilhodzic actuellement à la tête des Lions de l’Atlas, semble surpris par la dernière défaite concédée par l’Algérie au stade Mustapha-Tchgaker de Blida face au Cameroun. Une défaite (1-2) qui a éliminé les Verts de la course en Coupe du Monde. 

Invaincue sur le terrain de Mustapha-Tchaker de Blida pendant 43 matchs, la sélection algérienne de football a vu cette belle série prend fin face au Cameroun, mardi passé dans le cadre de la manche retour des barrages à la coupe du monde. L’ancien sélectionneur Vahid Halilhodzich connait parfaitement l’ambiance du stade Tchaker et l’impossibilité de battre les camarades de Riyad Mahrez sur cette pelouse.

En marge de la cérémonie du tirage au sort effectué, vendredi au Qatar, le bosnien Vahid Halilhodzich a approché le sélectionneur du Cameroun, Rigobert Song avec lequel il a eu une discussion sur le stade Mustapha-Tchaker et la victoire des Lions Indomptables dans cette enceinte.

L’échange entre Song et Halilhodzich

« Gagner à Blida, il faut être costaud ! » a dit Vahid Halilhodzich à Rigobert Song. Ce dernier lui a répondu: « On n’avait plus rien à gagner. Pour gagner là-bas ce n’est pas avec le caractère… ».  Alors que l’Algérie y était presque, le manque de concentration a fait la différence lors de ce match Algérie-Cameroun où action anodine a coûté le billet de la qualification à la Coupe du monde aux hommes de Djamel Belmadi.