Pour son quatrième match officiel avec Brest, le milieu de terrain offensif international algérien, Youcef Belaili a été victime d’un choix forcé de son entraîneur, Michel Der Zakarian. 

Reconduit dans le onze de départ pour la quatrième fois de suite, et à l’occasion du match de Brest qui a accueilli, le FC Lorient, ce dimanche après-midi, Youcef Belaili n’a eu droit finalement qu’à 32 minutes de jeu. Il a été victime d’un choix forcé de son coach qui a décidé de le sacrifier et le remplacer  pour réorganiser son équipe, suite à l’expulsion de défenseur Brendan Chardonnet à la 29eme minute de jeu.

Depuis son arrivée au club brestois, le joueur algérien est en train de subir des événements contraires entre des performances décevantes sur la pelouse où il s’est contenté jusqu’au là à délivrer une seule passe décisive. Après grosse polémique de la semaine passée où il a été victime des insultes racistes venues de la part des supporters de Reims, Youcef Belaili se voit remplacé par son entraîneur après 32 minutes de jeu face au FC Lorient. Après sa sortie, Brest n’a pas pu éviter la défaite et s’est incliné à domicile (0-1.

La situation de l’ailier algérien, qui n’arrive toujours pas à retrouver ses sensations avec son nouveau club inquiète les supporters algériens et même le sélectionneur Djamel Belmadi, à l’approche des deux matches barrages à la Coupe du Monde face au Cameroun. Le coach mise beaucoup sur Belaili et souhaite le voir retrouver sa confiance avant la double confrontation face aux Lions Indomptables, les 25 et 29 mars prochain.