à quatre semaines du premier matche barrage à la Coupe du monde-2022, face au Cameroun, programmé pour le 25 mars prochain au stade Japoma à Douala (Cameroun), le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara, évoque la préparation du déplacement au Cameroun. 

Dans des déclarations sur la chaîne (Ennahar-TV), le président de la Fédération algérienne de football, Charaf-Eddine Amara estime que la décision de programmer la première manche de la double confrontation face aux Lions Indomptables au stade de Japoma fait les affaires de la sélection algérienne de football.

« Malgré les difficultés de la dernière Coupe d’Afrique sur ce même terrain, la sélection nationale est arrivée à se familiariser avec ces conditions. On se prépare pour le déplacement à Douala et on doit rester sereins et confiants pour réaliser un bon résultat à Douala et se qualifier à la Coupe du monde. Jouer ce premier match au stade Japama nous convient vraiment », a déclaré Charaf-Eddine Amara.

Pour le patron de la FAF, les camarades de Riyad Mahrez ont leurs repères à Douala, puisqu’ils ont joués à trois reprises sur le terrain de Japoma, lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Les poulains de Djamel Belmadi ont affronté la Sierra Leone, la Guinée Equatoriale et la Cote d’Ivoire et se sont contentés d’un nul et deux défaites. Malgré cela, Charaf Eddine Amara pense que jouer à Douala, avantagera les Verts. « On connait bien la ville de Douala et toutes les infrastructures qui se trouvent dans cette ville. C’est un avantage et un encouragement de plus pour notre équipe nationale qu’elle évoluera sur un terrain qu’elle connait très bien », a t-il conclu.