C’est l’affaire qui anime ce début de semaine en France à savoir les chants racistes envers Belaïli. D’ailleurs, il y a des évolutions par rapport à cette histoire et ça accable les supporters de Reims.

 

Le milieu de terrain algérien de Brest a vécu un dimanche difficile face à Reims. Titulaire au coup d’envoi de la rencontre, le joueur a subi des chants racistes et des insultes de la part des supporters de Reims. Rapidement, les choses ont commencé à prendre des proportions importantes surtout que ça parlait de racisme. Hier matin, le club avait pendu un communiqué pour dénoncer ce qui s’était passé mais aussi pour faire comprendre qu’il allait ouvrir une enquête.

 

Cette enquête est désormais ouverte puisqu’une première vidéo a été mise en ligne. On y voit des supporters rémois entonnant des chants racistes comme «One, Two, Three, rentre dans ton pays.» Cependant, ce qui est encore plus grave, c’est lorsqu’on entend : «C’est un arabe, c’est un arabe celui-là, ils nous font chier, vive Eric Zemmour.» Des propos à caractère raciste qui vont appuyer l’enquête pour essayer de coincer les coupables.

 

En tous cas, les réactions n’ont pas tardé puisqu’outre le club de Brest qui s’est solidarisé avec son joueur, l’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou a également affiché son soutien à Belaili. On verra si la LFP française va aller plus loin et sanctionner les supporters de Reims puisque la ligue 1 se veut comme un championnat où le racisme n’est pas le bienvenu.