Pour son troisième match officiel avec Brest qui a affronté le Stade de Reims, ce dimanche après-midi, l’attaquant international algérien, Youcef Belaili a été victime d’un accueil déplorable  de la part des supporters de l’équipe adverse. 

Lors de son déplacement Auguste Delaune pour y défier le Stade de Reims avec son équipe ce dimanche après-midi,  Youcef Belaili a eu la mauvaise surprise d’avoir un accueil des plus nauséabonds d’une partie des fans du Stade de Reims. Selon le journaliste de Mediapart, Ilyes Ramdani, le joueur algérien  été la cible de plusieurs insultes et des chants racistes tels que « On est en France », ou encore « One two three, rentre dans ton pays ». 

En plus des insultes et les chants racistes, Youcef Belaili, a eu droit à des sifflets. « Bel accueil pour Belaili à Reims. Entre les sifflets, les doigts d’honneur et les insultes, des chants qui sentent bon le racisme », a publié le journaliste Ilyes Ramdani sur sa page officielle sur Twitter. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes sont montées au créneau pour dénoncer les propos dont a été victime l’international algérien.

Pour sa 3eme titularisation de suite, Youcef Belaili a raté une grosse occasion de permettre à son équipe de revenir avec la victoire du Reims, en ratant un penalty en deuxième mi-temps face au gardien Rajkovic. En plus de ce penalty, l’attaquant international algérien  avait raté une grosse occasion d’ouvrir son compteur buts, lorsque son tir a été dégagé de la ligne par un défenseur adverse. Le Stade de Reims s’est contenté d’un point du match nul (1-1).