Le sélectionneur Djamel Belmadi, a évité une question sur le cas de son capitaine, Riyad Mahrez, qui avait raté la préparation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) effectuée à Doha (Qatar), la fin du mois de décembre dernier.

Pour le coach, ce n’était ni le bon moment ni aussi le meilleur endroit pour parler de cette affaire, mais il promet de faire des révélations à son retour en Algérie. « On aurait pu régler cela en famille, mais vous voulez parler de cela ici. Vous n’avez pas les tenants et aboutissants de cette affaire. Je ne pense que cela soit le bon moment pour parler de cette affaire. Je vais revenir sur ce cas dès mon retour en Algérie. », promet-il.

« Vous vouliez que je mette Mahrez sur le banc de touche, alors que c’est un joueur qui vous a donné tant de bonheur »

Djamel Belmadi prend la défense de son joueur et dément de lui avoir accordé quelques jours de vacances avant le début de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). « Quand vous dites ‘Vous lui avez donné des vacances’, c’est faux. On en parlera peut-être la prochaine fois, mais je ne pense pas que cela soit le bon endroit ou le bon moment pour parler de ça.  Vous vouliez que je mette Mahrez sur le banc de touche ? C’est un joueur qui vous a donné tant de bonheur. J’assume ce choix. Quand vous parlez des vacances de Mahrez, soit vous êtes mal informé, soit vous êtes malhonnête »

« On ne s’est pas montré à la hauteur de la compétition, tout simplement »
Très déçu par l’élimination attendue de son équipe qui quitte la CAN dès le Premier tour, Djamel Belmadi reconnait que les Verts n’ont pas été à la hauteur de la compétition. « Difficile de faire une analyse rationnelle, tout de suite après une aussi grande déception. On avait à cœur sur ce match-là de se rattraper un peu, au moins d’un peu vue comptable si ce n’est la manière, de dire qu’on est présent dans cette compét’ et qu’elle commence aujourd’hui. Chose que l’on n’a pas pu faire faire. Comme depuis le début, on ne concrétise pas nos occasions. Le doute peut-être s’est installé. Les situations étaient toujours là, aujourd’hui un peu moins contre la Côte d’Ivoire. On n’a jamais pu marquer. Même les penaltys, on a du mal à les marquer. Donc, on ne s’est pas montré à la hauteur de la compétition, tout simplement », a-t-il ajouté.