Quelques jours seulement après le retour de la délégation algérienne au pays, une première tête est tombée. En effet, Amine Labdi, manager général de l’équipe nationale depuis 2017 sous l’ère Zetchi n’occupe désormais plus cette fonction.

L’information est confirmée puisque le concerné n’a désormais plus aucun rôle au sein de la Fédération algérienne de football. Toujours concernant cette information, deux options se présentent. La première, c’est que celui qui a occupé un poste au sein du Paradou AC durant des années a préféré démissionner de son poste. La seconde option est plus directe et moins diplomatique, dira-t-on.

En effet, la seconde thèse qui reste la plus plausible dans cette affaire, c’est que le concerné ait été limogé de son poste. Plusieurs sources concordantes assurent que les rapports avec le président, Charaf Eddine Amara n’étaient pas au beau fixe et cela s’est vérifié à travers les déclarations des deux hommes au Cameroun qui n’étaient clairement pas sur les mêmes longueurs d’ondes.

On attend désormais le communiqué de la FAF concernant cette histoire pour avoir le vrai du faux et comprendre de manière effective s’il s’agit bien d’une démission ou d’un limogeage pur et simple. Le premier fusible a sauté en attendant que d’autres décisions soient prises après cet échec lors de la Coupe d’Afrique des Nations.